Rechercher

Conseils pour vos photos de paysage.

Dernière mise à jour : 4 juil. 2021

Qui face à un magnifique paysage n'a jamais sorti son appareil photo pour immortaliser la scène et rapporter de beaux souvenirs ? Et qui n'a jamais été déçu du résultat, l'intensité du moment ne se retrouvant pas sur le cliché final ? Idéalement une belle photo de paysage se prépare à l'avance, mais ce n'est pas toujours possible ... Voici conseils, quelques idées à mettre en œuvre pour réussir au mieux vos photos.


La lumière


La première chose à prendre en considération est la lumière. Cela ne concerne pas uniquement la photo de paysage, mais bien tout type de photo : étymologiquement parlant, photographier, c'est "écrire avec la lumière". Il n'est donc pas étonnant que celle-ci doive faire l'objet d'une attention toute particulière. Le cliché final sera en grande partie conditionné par la qualité de la lumière.

Ce n'est pas toujours évident, mais à chaque fois que c'est possible, privilégiez les prises de vue lors des golden hours. Il s'agit de l'heure qui suit le lever du soleil et de celle qui précède son coucher. La lumière y est plus douce qu'en pleine journée, plus chaude, et les ombres moins dures. Le ciel y est plus coloré, notamment en présence de nuages, et les contre-jours faciles à réaliser.



La composition


Comment parler de composition sans évoquer la fameuse règle des tiers ? Elle permettra d'apporter dynamisme et sens de lecture à votre image si vous ne savez pas trop comment aborder le paysage qui se trouve devant vous. N'hésitez à aller consulter le post que j'ai publié sur cette règle incontournable de composition.

Une chose à laquelle on ne pense pas forcément lors de la prise de vue, mais qui peut gâcher le cliché final est la ligne d'horizon : pensez à la maintenir droite et horizontale ... Pour vous aider, il est possible d'activer la grille ou le niveau de votre boitier, cela vous évitera d'avoir à redresser vos photos en post production.

Quelques petits conseils et idées en vrac à mettre en œuvre :

- ne pas hésiter à cadrer en format portrait,

- en utilisant un grand angle, penser à placer un élément au premier plan pour dynamiser l'image,

- essayer les poses longues,

- le "cadre dans le cadre" permet d'obtenir des points de vue intéressants avec des focus sur un élément précis,

- et d'une manière générale, ne pas hésiter à bouger, à essayer, à sortir des sentiers battus ...



Le matériel


On aura tendance à utiliser un objectif grand angle, voire ultra grand angle pour le paysage, afin de faire rentrer le maximum d'éléments dans le cadre. L'ultra grand angle permet d'obtenir des photos spectaculaires en renforçant l'impression de grandeur. Mais il ne faut pas pas pour autant négliger le téléobjectif. Si celui-ci a tendance à écraser l'image, il permettra de faire un focus sur un élément plus lointain qui serait complètement perdu dans un cliché pris au grand angle.




Les réglages


En photo de paysage, on va chercher à avoir la plus grande profondeur de champ possible : tout doit être net, du premier plan jusqu'à l'infini. Et si l'utilisation d'un objectif grand angle, et à fortiori d'un ultra grand angle, va grandement aider, il va falloir jouer avec le diaphragme, et choisir une ouverture adéquate. Pour mémoire, plus l'ouverture et grande, plus la profondeur de champ est petite. Pour obtenir la scène la plus nette possible, autrement dit la plus grande profondeur de champ possible, il sera nécessaire de fermer le diaphragme de l'objectif : une ouverture entre f/9 et f/16 devrait faire l'affaire. On pourrait être tenté de fermer au maximum pour avoir le maximum de netteté, mais cela aura pour effet de créer de la diffraction.

Pour avoir la plus grande profondeur de champ possible, il est conseillé de faire la mise au point au 1/3 de l'image. Je n'en dis pas plus ici car j'écrirai quelques lignes dans un prochain post sur l'hyperfocale.

Pour ce qui concerne la vitesse d'obturation, la scène photographiée n'étant pas en mouvement, il n'est pas nécessaire d'utiliser des vitesses très élevées. Il suffit juste d'avoir une vitesse suffisamment élevée pour éviter le flou de bougé (à adapter donc en fonction de la focale utilisée).




Voilà, il ne vous reste plus qu'à prendre votre boitier, sortir et déclencher, en appliquant ces quelques conseils !

42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout